RPG Greys-Practice à Harvard

Bienvenue à Harvard… le campus vous ouvre grand ses portes !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vote concours 1 Hot

Aller en bas 

A vos vote!!!
 1
 2
 3
 4
 5
 6
Voir les résultats
AuteurMessage
Matt Chase
Cornichon de Mark
avatar

Féminin Nombre de messages : 2591
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Orientation: Médecine
Côté coeur: En pince pour une jumelle

MessageSujet: Vote concours 1 Hot   Dim 10 Aoû - 22:31

J'ai l'honore de vous annoncé l'ouverture du premier concours hot
alors bonne lecture et voter bien
Et je remerci tous les participants espérant que j'en ai pas oublié

Vous avez 15 jour spour voter
Donc jusqu'au dimanche 24 aout




1
Citation :
C’est par une nuit noire, après une journée tout aussi sombre, que Dean entra dans le bar le plus proche de là où il venait de passer sa journée… il alla directement au bar, commanda une bière et remercia le barman de sa gentillesse lorsqu’il lui demanda si tout allait bien…

Non, tout n’allait pas bien… il avait passé sa journée dans une salle d’attente… une journée à respirer l’odeur qu’il détestait par-dessus tout… une journée passée dans l’angoisse et la peur… une journée qui peinait à se terminer… il était épuisé et reprenait ses esprits après avoir vécu le pire…

_ « Votre frère va mieux ? »

Il tourna la tête… il n’avait pas vu qu’il était assis à coté d’une superbe rousse… c’est là qu’il se rendit compte qu’il n’était vraiment pas dans son assiette !… d’ordinaire, c’est lui qui lui aurait adressé la parole en premier !…

_ « Comment savez-vous que mon frère va mal ? » demanda t’elle suspicieux…

_ « Je travaille au Seattle Grace, j’ai entendu parlé de ce jeune homme arrivé en piteux état ce matin… » expliqua t’elle en lui offrant un regard compatissant…

_ « Ouais… en piteux état… » souffla t’il en se replongeant dans la contemplation de sa bière…

_ « Le Dr Shepherd est un excellent chirurgien, votre frère est entre de bonnes mains. »

Il la regarda… pourquoi disait-elle çà ? pourquoi essayait-elle de le rassurer ?…

_ « Vous êtes psy ? parce que si c’est le cas, je n’ai pas besoin d’aide. Mon frère va très bien s’en remettre… le doc a dit qu’il était en phase de réveil. Ce n’est plus qu’une question d’heures. »

Elle ria… il fut éblouit par la beauté de son sourire… çà n’enleva cependant rien au fait qu’elle semblait se moquer de lui, chose qu’il n’appréciait pas vraiment…

_ « Je vous rassure, je ne suis pas psy ! » ria t’elle… « Et vous me voyez ravie du bon rétablissement de votre frère, preuve que je ne mentais pas en parlant du Dr Shepherd ! »

_ « Ouais… si vous le dites… »

Elle ne cessait de le regarder… lui finissait sa bière… il ne savait pas pourquoi mais cette femme avait un peu trop de répondant et çà l’agaçait… il ne pouvait nier qu’elle était extrêmement sexy mais il n’avait pas la tête à çà en ce moment…

_ « Je suis peut-être parano mais j’ai l’impression que le récit de son agression ne correspond pas vraiment à la réalité… »

_ « Que voulez-vous dire ? » demanda t’il en avalant une gorgée de sa boisson…

_ « Qu’une agression comme vous l’avez décrite au Dr Shepherd ne peut pas donner de telles lésions. »

_ « Oh… vous pouvez me rappeler ce que vous faites comme boulot dans cet hosto ? »

_ « Je suis chirurgienne en obstétrique néonatologie. »

_ « Bien, alors une gynéco est capable de juger un cas neurologique ? » demanda t’il d’un air moqueur et arrogant…

_ « J’en suis beaucoup plus capable que vous, çà j’en suis certaine ! »

_ « Mêlez-vous de vos affaires. »

_ « Vous avez mentit, tout le monde le sait. » Répliqua t’elle en se levant… « Libre à vous de jouer à l’autruche, la police finira par trouver ce qui a blessé votre frère ! »

Elle n’ajouta pas d’autres mots, seulement un regard autoritaire et elle tourna les talons… il la regarda sortir rageusement… il termina sa bière d’un trait et couru à l’extérieur… il ne tarda pas à la rattraper…

_ « Qu’est-ce que vous voulez dire par la police trouvera ce qui l’a blessé ? » répliqua t’il en lui attrapant un peu trop violemment le bras…

Elle fut surprise et lâcha son sac sous le choc de son emprise… elle lui lança un regard de reproche…

_ « Je veux dire que la police est venu interroger le Dr Shepherd cette après-midi et qu’ils avaient bien l’intention de trouver ce qui a blessé votre frère… ils ne croient pas plus que nous à votre récit ! »

_ « Vous ne savez rien ! vous ne nous connaissez pas ! »

_ « Je me fiche totalement de vous connaître, je vous dis simplement qu’il serait plus sage pour la santé de votre frère de dire la vérité. »

Ils se défiaient du regard… ils se répondaient de plus en plus agacés et énervés… il ne la lâchait pas et elle ne se débattait pas tellement que çà… leurs regards se croisèrent et la rage qui les habitait en ce moment même le poussa à faire quelque chose qu’il n’avait pas envisagé…

Il l’embrassa… brutalement… sauvagement… elle eut un mouvement de recul mais sa colère contre cet homme fit qu’elle répondit aussi bestialement que lui à cet échange… et tout s’enchaina rapidement… des mains qui s’enroulent autour de son cou… des bras forts soulevant la jeune femme alors qu’elle lui arrache les boutons de sa chemise… un corps plaquant l’autre contre une carrosserie… une main s’égarant sous un chemisier, allant découvrir une poitrine déjà durcie de plaisir… une autre se faufilant sous la jupe… et les premiers soupirs en appelant d’autres…

Ils se trouvaient dans un coin sombre du parking… sur la chévy… elle lui déboutonna rapidement son pantalon alors qu’il s’occupait de sa poitrine… puis elle prit en main ce qui l’intéressait en ce moment même, lui arrachant un râle rauque de plaisir… ils étaient sauvage, presque bestial… et il la pénétra avec force sans attendre plus longtemps… elle se cambra en poussant un gémissement alors qu’il commençait déjà un va et vient d’abord lent puis de plus en plus rapide… il était brutal dans ses déhanchements mais doux dans ses caresses… elle, elle l’était beaucoup moins… elle lui marquait son torse et son dos de longues marques alors que ses ongles se promenaient sur lui selon ses envies et le plaisir qu’il lui procurait…

Ce n’était ni plus ni moins un échange bestial… un moyen d’évacuer leur colère et leur journée difficile…

Les gémissements laissèrent peu à peu place à des cris, des râles… ils criaient en chœurs sous les assauts du beau chasseur… et quand l’orgasme les prit, c’est une explosion de cris qui résonna dans le parking…

Ils restèrent immobiles quelques secondes, les yeux dans les yeux, la respiration saccadée et le souffle court… ils réalisèrent ce qui venait de se passer… et il se retira rapidement, remontant son pantalon en vitesse… elle en fit autant, descendant de la voiture en replaçant sa jupe rapidement… ils se regardèrent sans dire un mot alors qu’ils reboutonnaient tout deux leurs hauts… puis elle décida qu’il était surement temps de s’en aller…

_ « Merci ! » lâcha t’il alors qu’elle était déjà à quelques mètres de lui…

_ « Merci de quoi ? »

_ « De m’avoir prévenu pour les flics. »

Elle le regarda quelques instants… elle ne savait pas pourquoi mais elle était persuadée qu’il n’avait rien de méchant…

_ « Faites en sorte d’inventer une histoire plus plausible ! » répliqua t’elle avant d’esquisser un léger sourire…

_ « Vous pouvez me faire confiance, j’y veillerais ! » ria t’il…

Un dernier long regard… un dernier sourire coquin échangé… et ils reprirent tout deux un chemin différent… tandis qu’elle rejoignait sa propre voiture, lui, il reprit la voie de l’hôpital… il ne voulait surtout pas rater le réveil de Sammy…


2

Citation :
Une nouvelle première fois :

Sam lui portait sur les nerfs ,depuis son retour il le couvait comme une mère poule : »Dean ,tu vas où ? » , « Dean s’est dangereux ,j’y vais seul » , « Dean ,reste en retrait » …
Il comprenait le jeune homme ,mais là ,c’était trop étouffant ,lui qui primait tout sur l’indépendance se retrouvait comme si il avait John sur le dos …en pire !

Il avait donc pour la première fois réussit à tenir tête à Sam et était partir sur le lieux d’une vieille usine où bizarrement les gens y aller pour se suicider ,de manière diront nous exagérer .

Il arriva dans l’usine désinfecté ,aucun bruit ne filtrait ,à peine quelques hiboux qui montrait la présence d’un forêt à côté .

Il entra dans l’usine dérangeant quelques oiseaux s’enfuyant devant son arrivée ,le bruissement des ailes le surprit et il regarda le ballet d’oiseaux virevoltant vers les vitres brisées offrant une issue de sortir salutaire aux volatiles .

Il baissa son regard et ce dernier fut attiré par une silhouette adossé à un pilier.
Il s’approcha de la forme qui se révéla être une femme .
Celle-ci se laissa détaillé avec amusement. Elle était à peine plus petite que Dean ,les cheveux long ,brun ,un visage rond ,des yeux sombres ,une bouche pulpeuse .
Elle portait une robe rouge dont le décolleté laissait entrevoir la dentelle d’un soutien-gorge noir , robe qui descendait juste au dessous du genoux ,fluide…
-Casey ,murmura-t-il
-Dean lui répondit –elle avec l’ébauche d’un sourire moqueur.

Il s’approcha de quelques pas .
-Je te croyais morte.
-je te renvoie la question ,susurra-t-elle.

Il continua à la regarder elle et ses formes voluptueuses ,et il se souvint qu’il était un homme face à une femme désirable.

Il s’approcha d’elle encore plus ,il sentit que la jeune femme avait la respiration qui s’accélérait.

Il ne savait pas ce qui lui arrivait ,juste que l’odeur de Casey l’enivrait ,il ne voulait plus réfléchir ,juste se laissait aller ,depuis son retour ,il se contrôlait pour tout ,pour lui ,pour rassurer Sam mais là …

Il approcha ses lèvres du démon ,et commença à lécher ses lèvres roses, comme un bonbon .
La jeune femme poussa un petit gémissement ,fermant les yeux.
Cette dernière noua ses mains sur la nuque de Dean .
Dean ensuite commença à mordiller la lèvres inferieur de la jeune femme.
Il avait l’impression de revivre pour la seconde fois.

Puis il s’arrêta ouvrit les yeux pour tomber sur le visage de Casey qui reflétait le plaisir , ces yeux trouble qui le regardé , ses lèvres rougies et ses joues rosées était un appel à la luxure .

Et il l’embrassa ,chacun essayant d’avoir le contrôle sur l’autre.
Ses mains ,caressant le dos de la jeune femme et se stoppant finalement au creux des reins.
Quand à elle, ses mains avait pris un coupole le visage du jeune chasseur.
Ils s’arrêtèrent à bout de souffle ,leurs bouches si proche qu’ils sentaient le souffle chaud de l’autre.
Elle ,la bouche entrouverte ,fixait Dean ,ayant l’air de chercher une réponse , une affirmation.
Il ne put se retenir et reprit le baiser mais cette fois-ci avec plus de douceur, et inséra sa jambe entre celles de la jeune femme ,se collant plus à son corps .
La réaction ne se fit pas attendre ,Casey avec un râle colla sa poitrine au jeune homme .
Il délaissa sa bouche pour s’attaquer à la peau tendre du cou ,elle pencha la tête en arrière pour lui donner encore plus de peau à lécher ,baiser ,mordiller jusqu’à qu’il y laisse une trace de son passage, trace rouge qu’il lécha sous le soupir de la jeune femme .

Il commença à déboutonner les lacets qui fermaient son décolleté et qui révéla une poitrine prisonnière de dentelle noire .
Casey quand à elle aida Dean à enlever son blouson et sa chemise ,ce dernier une fois torse nu , enleva le dessous de dentelle ,libérant la poitrine de la jeune femme .
Il se regardèrent avec convoitise ,savourant le moment.
Il commença à caresser la poitrine de la jeune femme ,celle-ci se frottant à la jambe de Dean ,les yeux clos ,et les cheveux collés par la sueur.
Puis il mordilla ,gouta les mamelons du démon.
Quand il arrêta ,celle-ci fit de même ,Dean poussa un grognement de plaisir ,respirant un peu plus fort.
Elle descendit plus bas ,suivit la ligne de poil au dessus de la ceinture et s’arrêta relevant des yeux joueurs vers l’homme.
Elle commença à déboutonner la ceinture et les boutons du jean ,mais Dean posa ses mains sur celles de la jeune femme ,non il ne voulait pas venir comme ça …

Il la releva ,elle le regarda curieuse ,il colla son front au sien ,et commença à caresser les cuisses de son amante ,il lui provoqua des frissons quand ses mains se baladèrent à l’intérieur de celles-ci, remontant toujours plus haut, puis il fit descendre le long des jambes, le dernier morceau de dentelle de la jeune femme.
Elle haleta sous le plaisir de doigts coquins et entreprenants ,il sourit à ce bruit ,ce souffle.
Puis il prit quelques instant pour finir ce qu’elle avait commençait sur son pantalon ,puis ses mains revinrent aux hanches de celle-ci , Il remonta ses mains à leur position initiale ,les hanche et la souleva, elle enroula les jambe autour du bassin de Dean .
Il posa sa tête sur son cou ,à côté du lobe de son oreille et murmura :
-Depuis mon retour ,je n’ai pas . ..C’est comme une nouvelle première fois ,pour une seconde vie …
Elle approcha sa bouche de son oreille et murmura :
- Viens.
Il le fit , l’usine résonna de leurs souffles ,halètement , gémissement et finalement cris.
Il tomba à genoux, Casey et lui toujours imbriqués l’un dans l’autre.

Ils se regardèrent ,surpris de ce qui venait de se passer mais sans aucune ombre de remord ,juste un plaisir encore ancré en eux …

Ils se séparèrent ,le froid recommençant à s’insinuer entre eux ,en eux .

-Vas-tu me tuer ? dit-elle.
-Ce ne serait que justice ,tu viens de me faire subir une petite mort ,dit –il ,un petit clin d’œil concluant cette boutade.
Elle sourit d’un vrai sourire ,honnête.
-Arrange toi juste pour quitter ces lieux et que les suicides s’arrêtent …
Elle acquiesça , il se rhabilla ,elle en fit de même .
Ils se regardèrent une dernière fois ,se doutant que si ce n’était pas la dernière fois qu’ils se croisaient la prochaine pourrait être moins agréable .

Ce fut la première à partir ,ses talons claquant au sol ,résonnant dans l’usine.

Dean compris qu’il n’était plus le même ;l’ancien Dean n’aurait pas fait ça ,pas avec un démon si tentateur soit-il .

L’ancien Dean était restait en Enfer…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-greyspractice.forum-actif.net
Matt Chase
Cornichon de Mark
avatar

Féminin Nombre de messages : 2591
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Orientation: Médecine
Côté coeur: En pince pour une jumelle

MessageSujet: Re: Vote concours 1 Hot   Dim 10 Aoû - 22:32

3

Citation :
- Dean, nom de dieu tiens le coup !!!!
Sam arrivait avec l’Impala devant un hôpital de New-York. A l’arrière gisait Dean, inconscient, la tête en sang. Il avait perdu conscience depuis bientôt une demi-heure et sa plaie à la tête saignait abondamment.
- A l’aide ! dit le cadet en sortant de l’Impala.
Une équipe médicale sortit immédiatement et prit en charge l’aîné.
- Que lui est-il arrivé ? demanda le médecin.
- Il est tombé du troisième étage d’un bâtiment.
- A-t-il tenté de se suicider ?
- Quoi ? Nan ! On poursuivait un… malfrat !
- Vous êtes policiers ?
- Oui, c’est ça ! Occupez-vous bien de lui !
- On fera tout notre possible.
Cela faisait deux heures que Sam attendait dans la salle d’attente quant à l’état de son frère. Il tournait dans la pièce comme un tigre dans une cage :
- Sam ?
- Sarah ?
- Mais qu’est-ce que tu fais là ?
- C’est Dean. Notre chasse s’est mal passée et j’attends de ses nouvelles. Et toi ?
- Et bien je suis venue voir mon père, il s’est cassée une jambe.
- Oh…
- Officier ? demanda le médecin.
- Oui ?
Sarah la regarda, amusée qu’on le prenne pour un policier.
- Comment va-t-il ? dit le cadet, impatient.
- Et bien il a une contusion à la tête mais après un scanner, il n’a pas d’hématome sous-dural. Néanmoins, il a la clavicule gauche cassée. Mais il est tiré d’affaire.
- Il est réveillé ?
- Non, mais il a perdu beaucoup de sang d’où son état de fatigue. Il devrait se réveiller sous peu.
- Je peux le voir ?
- Bien sûr, c’est la chambre 47.
Le médecin repartit à ses occupations et Sarah se sentit alors de trop.
- Bon, je vais te laisser Sam.
- Oh… euh… bah…
- Alors à bientôt j’espère.
Tandis que Sarah prenait le chemin inverse de Sam, ce dernier entendit déjà son frère lui dire « Tu peux pas la laisser partir comme ça Sammy ! Allez, secoue-toi bordel ! ». Le cadet se sentant bête, la retint aussitôt :
- Sarah ! – elle se retourne – On peut se voir ce soir ?
- Bien sûr, viens chez moi après que Dean se soit réveillé.
- Ok. A tout à l’heure alors.
Sarah lui sourit puis prit la direction de la sortie pendant que Sam l’observait, impatient d’être avec elle.
Une heure plus tard, Dean reprit conscience alors que Sam n’attendait que ça :
- Dean ! Tu vas bien ?
- Oh, moins fort Sammy ! Ca va, ça va.
- Bien, alors je vais te laisser te reposer.
- Wow, une petite minute. T’es bien pressé de partir… Qu’est-ce qu’il se passe ? C’est pas moi qui t’inquiète, je vois que tu es excité comme une puce… T’as rencontré quelqu’un ?
- Alors là, franchement, c’est n’importe quoi !
- Ouais c’est ça ouais… Je la connais ?
- Pfff… C’est Sarah.
- That’s my boy ! Allez file, je veux plus te voir ! Tu devrais déjà être avec elle !
- Ok, merci Dean !
Sam repartit illico et c’est ainsi qu’il se présenta chez la jeune femme qui cuisinait en attendant le jeune homme :
- Suis-moi, je préparais un risotto de champignons, c’est fameux !
Sam s’exécuta donc et suivit la jeune femme qui portait une légère, simple mais magnifique petite robe noire. Il aimait cette silhouette fine et élancée. Il ne pouvait s’empêcher de scruter Sarah, elle était tellement belle ! Et elle sentait ce regard sur elle :
- (souriant) Dis-moi, tu étais moins entreprenant la dernière fois ?
- (gêné) Oh… euh…non mais…
- Ca ne me dérange pas le moins du monde ! Je dois dire que tes fesses ne sont pas mal non plus !
Sam rougit à n’en plus pouvoir et il entendait dans sa tête son frère lui dire « vas-y Sammy, elle t’a tendu une perche, t’as qu’à l’attraper ! ». Sam sourit et tandis que Sarah coupait des oignons, il se lança, après tout, il était quasi-certain qu’elle éprouvait les même sentiments que lui. Il s’approcha lentement et posa ses mains sur ses hanches. Il était donc dans son dos et il s’apprêtait à couvrir son cou de baiser quand il entendit la jeune femme sangloter. Il se stoppa immédiatement :
- Je suis désolée Sarah, je ne voulais pas… tu dois croire que je suis un obsédé…
- (se retournant) Mais non ce sont les oignons gros béta ! Embrasse-moi !
Sam n’attendait que ça et captura aussitôt les lèvres de Sarah . Ce baiser était long et langoureux. Leurs langues se mêlèrent et elle retira la chemise de Sam. Ses lèvres se séparèrent de celle de Sarah puis il commença à lui mordiller le lobe de l’oreille. Dieu qu’elle aimait ça. Elle en gémit. Tout en poursuivant ses baisers le long de son cou, puis de son épaule, il défit la fermeture éclair de sa robe qui glissa le long de la silhouette de la jeune femme puis il revint face à elle :
- Je ne pense pas pouvoir attendre d’être dans la chambre, dit-il.
- Ca tombe bien je n’ai jamais fait cela dans la cuisine !
Ils échangèrent un regard complice et il dégrafa le soutien-gorge de Sarah. Il palpa ses seins tout en continuant de l’embrasser tendrement. Il la souleva et la posa sur le plan de travail puis déboutonna son jean et s’en allégeât. Il retira ensuite le string de Sarah et lui provoqua une vague de plaisir en positionnant et baladant habilement ses doigts dans les parties intimes de sa compagne. L’entendant gémir de plaisir, il retira son boxer et entra en elle délicatement. Cette douceur plaisait à Sarah et les légers va et vient s’intensifièrent. Il la regardait tendrement pendant qu’il accélérait ses mouvements et la jeune femme poussa de légers cris qui définissaient parfaitement l’état d’extase dans lequel elle se trouvait. Sam était satisfait du plaisir qu’il procurait à cette femme qu’il aimait tant puis ils atteignirent ensemble l’orgasme à l’unisson.
Quelques heures plus tard, le couple avait fini par s’échouer dans le lit, non sans avoir fait l’amour encore deux fois. Sam somnolait en tenant Sarah contre lui qui dormait paisiblement. C’est alors qu’il entendit au loin la sonnerie de son téléphone. Il se sépara lentement de la jeune femme et revint dans la cuisine où étaient restés leurs vêtements. Il prend son portable et se rend compte que c’est un sms de son frère :
« J’espère que tu es dans son lit et que vous vous êtes bien amusés ! ».
Sam sourit, son frère ne changerait jamais, puis il reprit la direction de la chambre pour se recoucher aux côtés de sa bien aimée.

4

Citation :
Fin août 1982…

La chaleur était étouffante malgré l’heure tardive, les fenêtres de la maison étaient ouvertes espérant que l’air si engouffrerait. Une jeune femme déblayait la table alors qu’elle venait juste de coucher son fils âgé d’un peu plus de 3 ans. Elle ne put s’empêcher de regarder l’heure une nouvelle fois… cette dernière indiquait vingt et une heure quinze et son mari n’était toujours pas rentré, ce qui l’agaça légèrement…

Ce dernier venait de finir le boulot mais une cliente arriva à la dernière minute et étant le dernier au garage, il ne put lui fermer la porte au nez. Il savait très bien que son retard ne plairait pas à Mary mais il n’avait pas le choix. Il fit donc son travail, changeant une pièce du 4x4 de cette femme puis après une heure et demie de retard, il ferma le garage et pris la route jusqu'à sa maison. Il gara son Impala à l’entrée du garage et y sortit ne pouvant s’empêcher de regarder son véhicule pensant qu’il avait encore pas mal de boulot pour l’améliorer…
Puis, il entra et alla directement dans la cuisine ou il retrouva sa femme qui lui tournait le dos tout en faisant la vaisselle…

_ Je peu savoir pourquoi tu as plus d’une heure de retard ? Demanda-t-elle curieuse.

John l’observa amusé, puis, il avança jusqu'à elle la prenant par la taille lui déposant des baisés dans le cou tout en lui répondant…

_ Une cliente de dernière minute… lui souffla-t-il alors qu’il continuait à la baisoter.

Mary ne put s’empêcher de sourire en sentant ses bras l’enlacer, mais elle n’aimait pas quand il ne prévenait pas de son retard. Elle voyait bien qu’il essayait de se faire pardonner avec cette soudaine tendresse. Et comme à chaque fois, elle n’avait pas la force de lui résister et elle finit par baller la tête pour lui laisser plus accès tout en arrêtant de laver la vaisselle…

_ Tu sais que je n'aime pas quand tu fais ça ? Répondit-elle souriant en déposant ses mains humides sur les siennes…

John ria en l’entendant ce qui l’incita à la couvrir de bisous. Il adorait la voir comme ça, il connaissait son point faible et à chaque fois ça marchait… et quand ce n’était pas le cas, il le savait immédiatement. Mais, aujourd’hui, il sentait bien qu’elle en avait elle aussi envie rien qu’a voir qu’elle lui laissait l’accès libre à son cou…

_ Si tu n’aimes pas, pourquoi te laisses-tu faire ? Lui rétorqua-t-il l’obligeant à lui faire face.

Cette dernière ce tournant vers son mari, passant ses bras autour de sa nuque, lui lança un regard rempli d’amour…Elle aimait qu’il l’enlace ainsi, elle se sentait bien dans ses bras. Elle ne détacha pas ses yeux des siens et ce dernier en fit autant. Il la trouvait de plus en plus rayonnante. A croire que la vie de femme au foyer la rendait de plus en plus radieuse.

_ Se n’est pas ma faute si j’ai un mari irrésistible ! Répondit-elle venant poser ses lèvres sur les siennes dans un baisé tendre et langoureux auquel John répondit avec plaisir…

Puis, il se détacha légèrement d’elle lui lançant un regard coquin avant de lui demander d’une voix sensuelle…

_ Dean est couché ?
_ Depuis environ une demi-heure… Lui répondit-elle en se mordant la lèvre…

John sourit de plus belle et se détacha d’elle la prenant par la main, la menant jusqu'à l’étage ne pouvant s’empêcher de lui déposer de temps à autre un baisé sur les lèvres.
Mary se laissa faire et le suivit avec envie jusqu'à la chambre.
Une fois arrivées, elle ferma la porte derrière elle sans pour autant la fermer à clef, puis elle regarda John qui était face à elle. Elle avança jusqu'à lui d’une démarche gracieuse avant de repasser ses bras autour de sa nuque…

_ Et si Dean ce réveil ? Questionna-t-elle tout en caressant le cou du jeune homme…

John l’observa avec amusement et pour toute réponse, il lui kidnappa ses lèvres dans un baisé tendre… prenant son temps pour goûter ses lèvres avec délice, jouant de sa langue sur la sienne. La jeune femme se laissa faire se perdant dans se baisé passionné ne pouvant s’empêcher de lâcher un faible gémissement… puis, alors qu’il l’emmenait doucement vers le lit, il lâcha sa bouche pour son cou, la jeune femme lui ajouta dans un murmure…

_ Il doit déjà dormir…
_ Hum… Répondit son mari trop occupé à parsemer son corps de baisé enlevant son débardeur avec agilité..

La jeune femme se laissa faire caressant la nuque du jeune homme, ce dernier avait abandonné son cou pour embrasser son décolleté jusqu'à la lisière de son soutient gorge… n’y tenant plus, il porta une de ses mains dans son dos allant dégrafer la dentelle qui l’empêchait de goûter à sa poitrine…
Une fois détachées, il scruta Mary qui se mordait la lèvre avec envie puis, il baissa une bretelle puis l’autre et défit le sous-vêtement le jetant dans la chambre… la jeune femme quant à elle glissa ses mains sous le t-shirt du jeune homme profitant de ce moment pour lui faire enlever…

A peine fut-il déshabillé, qu’il porta sa bouche sur celle de la jeune femme l’embrassant avec avidité… recommençant ses caresses sur son corps. Cette dernière se laissa faire ne pouvant s’empêcher de lâcher des souffles d’envie. John fit glisser ses mains sur la fermeture du jeans de sa femme et le déboutonna… Mary arrêta le baiser lui souriant avant de défaire elle-même son pantalon dans un geste sexy qui ne laissa pas indifférent son mari… elle se retrouva vêtu d’un simple string devant lui, l’observant avec désir…

John ne put s’empêcher de lui offrir un sourire charmeur avant de se déshabiller à son tour se retrouvant nu devant-elle. Puis, il se rapprocha une nouvelle fois d’elle et sans la prévenir, il la souleva de terre lui occasionnant un cri de surprise mais elle s’accrocha à son cou et enroula ses jambes autour de sa taille répondant à ses baisés…
Puis, il la déposa avec délicatesse sur le lit se retrouvant au-dessus d’elle. Il n’attendit pas une seconde de plus et fit parcourir ses lèvres sur les courbes parfaites de sa femme… s’arrêtant au niveau de sa poitrine gobant avec convoitise ses tétons durcis par le plaisir et l’envi…
Alors que ses mains caressèrent avec tendresses ses cuisses remontant peu à peu jusqu'à sa partit intime… il lâcha alors ses seins pour descendre sur son ventre continuant peu à peu vers le sud… puis dans un geste expert, il lui retira le dernier morceau de tissu qui lui restait…

Mary lui jeta un regard coquin et avant même qu’il n’est le temps de réagir, elle le prit par le cou le tirant jusqu'à elle lui kidnappant ses lèvres partageant un baisé fougueux…
John se laissa faire avec joie puis ils arrêtèrent le baisé se regardant intensément… Mary avait envie de lui, le sentir en elle… elle voulait regoûter en cet homme qui était le père de son fils…

Elle n’eut pas besoin de lui demander que John comprit son désir… dans un geste tendre et expert, il la pénétra avec lenteur lui arrachant un cri de plaisir. Elle enroula ses jambes autour de sa taille suivant son déhanchement qui fut tout d’abords lents mais qui accéléra assez vite lui arrachant plusieurs gémissement…
Ils continuèrent ainsi dans un bal de va et viens jusqu'à atteindre le plaisir ultime leurs occasionnant cri et plaisir… John resta un moment au-dessus d’elle la scrutant avec amour… Mary en fit autant puis ce dernier se laissa tomber à ses côtés.
La jeune femme ne perdit pas une minute et se calla dans les bras de son homme, elle aimait se retrouver près de lui se sentant en sécurité. Elle adorait sentir son parfum et sa peau contre la sienne… elle posa sa tête contre son torse et écouta son cœur battre…

Mais elle fut sortit de sa torpeur par une petite voix derrière la porte… elle ne put s’empêcher de sourire en jetant un regard à John…

_ Reste au lit, j’y vais… Souffla-t-il lui embrassant le front avant de sortir de lit et d’enfiler son jeans…

Mary ne perdit pas une miette de ce spectacle et elle put apercevoir Dean debout devant la porte quand John l’ouvrit…

_ Papa z’ai zoif ! Ajouta le petit encore endormi…

John sourit en entendant la demande de son fils, il lui répondit tout en le prenant dans ses bras…

_ Et bien descendons dans la cuisine… Répondit-il en ébouriffant légèrement les cheveux de son fils disparaissant de la vue de Mary.


Si Dean était arrivé quelques minutes plus tôt, neuf mois plus tard Mary n’aurait pas mit au monde son petit frère prénommé Samuel…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-greyspractice.forum-actif.net
Matt Chase
Cornichon de Mark
avatar

Féminin Nombre de messages : 2591
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Orientation: Médecine
Côté coeur: En pince pour une jumelle

MessageSujet: Re: Vote concours 1 Hot   Dim 10 Aoû - 22:33

5

Citation :
Ils mirent à peine une quinzaine de minutes pour arriver devant chez elle et les deux véhicules se garèrent devant l’allée. Là, Sam sortit de la Chévy et se précipita sur le côté passager pour en sortir son frère, grièvement blessé lors de l’attaque du démon. Le cadet ouvrit la porte puis attrapa le bras valide de Dean et l’extirpa du véhicule non sans que ce dernier poussa un léger grognement à cause de la douleur qui s’intensifiait sur son épaule gauche.
Bobby et Jena, quant à eux, se trouvaient déjà à l’intérieur entrain de préparer tout ce dont ils auraient besoin pour soigner Dean.
Sam pénétra à l’intérieur de la maison et se dirigea directement dans le salon où il installa doucement Dean sur une chaise, évitant de lui faire le moindre mal. Le cadet se sentait coupable de voir son frère dans cet état car encore une fois s’il avait réagi à temps ce dernier ne serait pas blessé. Tout ce qu’il espérait c’était que la blessure de Dean ne soit pas aussi grave car il ne pourrait supporter de le perdre alors qu’il s’était promis de trouver un moyen pour le tirer de ce fichu pacte. Sam croisa le regard de son frère et il ne put s’empêcher de penser au pire, à ce qu’il lui arriverait dans à peine quelques mois.

N’ayant prononcé un seul mot depuis leur retour, Dean sentit les yeux de son frère poser sur lui et releva instinctivement la tête vers lui et ce qu’il y lut, le retournait dans tous les sens du terme. Il pouvait y lire tous les sentiments possibles : de la haine à la colère en passant par les remords et la peur. Encore une fois son frère se sentait coupable d’une chose qu’il n’était en rien le responsable.


- Sam, arrêtes de penser à ça !
- De quoi tu parles, Dean ?
- Tu crois que j’ai rien compris à ce regard que tu me jettes. Ce qui est arrivé, n’est en rien de ta faute…
- Dean, tu… tu aurais pu mourir à cause de mon manque de rapidité !
- Arrête, t’aurais rien pu faire. Ce salopard était entrain de te tuer, je pouvais pas le laisser faire !
- Dean, …
- Je t’assure que c’est rien de grave. On va soigner ça et continuer cette chasse car je veux me faire ce fumier. Et puis j’ai pas envie de te lâcher, Sammy.


Sam acquiesça d’un simple signe de tête, rassuré par les paroles de son frère même si cette culpabilité d’avoir failli le perdre ne cessait de le ronger. Le cadet se rapprocha de son frère pour l’aider à retirer sa veste, vu que Jena et Bobby revenaient dans la pièce avec tout le matériel nécessaire, laissant les frères un peu seuls.
Sam alla rejoindre Bobby alors que Jena s’était installée au côté de l’aîné en préparant compresses, aiguille, alcool et fil.
Dean observa un instant la jeune femme s’afférer à son occupation puis son regard se porta sur son frère et Bobby qui se trouvaient en plein discussion. Il n’aimait pas du tout cet air sérieux que tous les deux abordaient et il espérait grandement qu’ils n’allaient pas faire une chose stupide. Mais il ne put en débattre plus longtemps lorsqu’il vit Sam revenir près de lui avec toujours cette mine sérieuse sur le visage.


- Qu’est-ce qui se passe, Sam ?
- Rien, tout va bien, t’inquiètes pas. C’est juste pour vous prévenir que moi et Bobby, on va s’absenter durant quelques heures.
- Et où est-ce que vous allez exactement ?
- On va faire des recherches plus approfondies…
- Te fous pas de moi, les bibliothèques sont pas ouvertes à cette heure-ci !
- Dean, écoute on n’a pas le temps pour s’engueuler alors tu restes là et tu te reposes !
- Sammy…
- Veille à ce qu’il reste là ! annonça Sam en fixant Jena.
- Ne t’inquiètes pas, il va rester sage, lui répondit la jeune femme sous le regard abasourdi de l’aîné.


Voyant que son frère était en de très bonne main, Sam s’éclipsa en adressant un sourire amusé à Dean qui lui jeta un regard noir. S’il avait la faculté de lancer des éclairs, son frère en aurait reçu une petite dizaine. On dirait que depuis le début de cette histoire, son cadet le poussait vers elle, pensant qu’il ferait n’importe quoi comme à chaque fois ! Mais là, c’était différent qu’en même ! La jeune femme n’était pas n’importe qui et puis depuis un petit moment tout ce qu’il voulait c’était de passer du temps avec son frère, ne regrettant aucun moment.
Le jeune homme sursauta légèrement le tirant de ses pensées lorsqu’il sentit une main se poser sur son épaule blessée.


- Désolée si je t’ai fait mal.
- Nan, c’est juste que me suis pas attendu à ça !
- Quoi à ça ? demanda-t-elle perplexe.
- Ben, juste que j’aurai pensé que tu me préviendrais que tu commenceras à me soigner, lui expliqua Dean se contrôlant sur chaque mot en la sentant si près de lui.
- Ah, bah je t’ai prévenu mais tu m’as pas entendu.
- Oh ! répondit simplement ce dernier avec une petite moue.
- Bon, on va commencer alors vu que tu es prêt, reprit-elle en se plaçant correctement jusqu’à presque le coller.


Dean se concentra pour se calmer un peu serrant les dents jusqu’à s’en casser les mâchoires car le souvenir de Jo le soignant n’avaient pas été aussi tendres mais il n’y avait pas que ça ! Depuis qu’il avait croisé son chemin avec cette chasse qu’il faisait, il n’arrivait plus à détacher ses yeux d’elle à chaque fois qu’elle pénétrait dans son champ de vision. Même quand elle n’était présente avec eux avec lui, il ne cessait de penser à elle, imaginant les différentes réactions qu’elle pourrait avoir face à ses paroles.
Il avait même envoyé balader Sam qui avait bien remarqué son changement d’attitude vis-à-vis d’elle depuis le début. Seulement il n’avait voulu le croire et maintenant la réalité le rattrapait, vu qu’il se trouvait dans cette pièce seul avec elle. A cette pensée, il revoit le sourire amusé de Sam lorsqu’il avait quitté la maison quelques minutes plus tôt.
Dean se concentra de nouveau pour ne pas défaillir et faire quelque chose qu’il pourrait regretter car de toute façon ce genre de choses n’étaient pas faites pour lui surtout face au sort qui l’attendait.


Jena, elle, s’activait à nettoyer la plaie tout en faisant attention de ne faire plus de mal à Dean qui restait étrangement silencieux depuis le début. Après avoir stérilisée l’aguille, Jena posa sa main avec une certaine douceur sur l’épaule de l’aîné qui traisallit à ce contact mais elle ne fit guère attention se replongeant dans son travail. Elle commença à le recoudre toujours dans se silence qui devenait de plus en plus pesant. Chacun ne voulant le briser.
Dès qu’elle eut finie, elle déposa l’objet sur la table puis vérifia que la blessure avait été correctement recousue puis elle plaça un pansement dessus.
Mais sa main était toujours posé sur l’épaule de l’aîné puis ne comprenant pas pourquoi elle faisait ça, elle continua sa manœuvre en caressant cette peau si dur et douce à la fois. La jeune femme se sentait attirée par lui même si elle venait seulement de faire irruption dans sa vie. Jamais elle n’avait ressenti se sentiment au fond d’elle-même, aussi profond pour un homme. Et puis elle n’était pas la seule à avoir de tels sentiments, Dean aussi devait en avoir car il ne faisait rien pour arrêter ses gestes bien au contraire il la laissait continuer.


Jena voulut continuer ses gestes mais elle sentit deux mains la saisir doucement par la taille la faisant frémir puis elle se retrouva assise sur Dean. Le jeune homme l’avait ramené à lui face au contact qu’elle lui avait fait. Il avait attendu quelques minutes pensant qu’elle aurait cessé ses gestes mais au lieu de ça, elle avait continué. Comprenant qu’elle aussi ressentait les mêmes sentiments, l’aîné l’avait ramené à lui pour l’avoir en face de lui.
Leurs regards se croisèrent pour ne plus se détacher l’un de l’autre alors que leurs visages se rapprochaient de plus en plus jusqu’à ce que leurs lèvres se touchent. Là tout les deux s’échangèrent un simple baiser puis un autre se fit et cette fois-ci, il était beaucoup plus intense et fougueux.
Tout en continuant de s’embrasser, Jena parcoura de ses mains le dos du jeune homme faisant des mouvements de hauts en bas, ce qui lui procura une certaine excitation puisque ce dernier accentua leur baiser. Elle continua un petit moment ses gestes puis ses mains remontèrent dans la chevelure de Dean où elle commença à lui faire de légers massages.
A ce contact, Dean plaça ses mains sous le t-shirt de Jena tout en remontant doucement la faisant frémir à chaque centimètre parcouru.

Ils stoppèrent leur baiser puis se scrutèrent un seul instant pour comprendre que l’un et l’autre voulaient continuer ce qu’ils avaient entamer. Jena lui lança un regard malicieux recommença à lui donner de multiples baiser tout en lui retirant sa ceinture qu’elle jeta dans la pièce.
Dean commença à se relever alors que Jena s’accrocha à lui, croisant ses jambes tout autour du bassin du jeune homme pour ne pas se retrouver sur le sol.
Dès qu’il sentit qu’elle ne risquait pas de chuter, Dean s’avança dans la pièce pour atteindre l’une des chambres qui se trouvait au rez-de-chaussée.
D’une main, il ouvrit la porte tout en calant contre lui Jena puis il la déposa sur le lit où il commença à lui déboutonner son jean. Tout en le lui retirant délicatement, il embrassa chaque parcelle de ses jambes et il sut qu’elle y prenait plaisir rien qu’en la sentant frémir à chaque fois. La jeune femme se releva pour s’occuper à son tour du jean de son compagnon, reproduisant les mêmes gestes qu’il lui avait donnés.
Une fois le problème des jeans réglés, Dean fit de nouveau face à Jena qui se tenait dos lui puis il lui donna quelques baisers sur le cou tout en remontant son t-shirt pour le lui retirer.

Les deux jeunes gens se retrouvèrent en sous-vêtements et s’installèrent sur le lit, continuant les multiples baisers qu’ils se faisaient sur tout leurs corps. Les deux chasseurs progressaient dans les différents plaisirs qu’ils s’offraient faisant voler au passage leurs derniers vêtements jusqu’à qu’ils ne soient plus qu’un être dans cette nuit très mouvementée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-greyspractice.forum-actif.net
Matt Chase
Cornichon de Mark
avatar

Féminin Nombre de messages : 2591
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Orientation: Médecine
Côté coeur: En pince pour une jumelle

MessageSujet: Re: Vote concours 1 Hot   Dim 10 Aoû - 22:33

6

Citation :
Plusieurs mois s'étaient écoulés depuis que les frères Winchester avaient quitté la route des jumelles , Lana et Dana. Dean n'avait plus aucun souvenir de celle qu'il avait tant aimé avant sa mort et il était redevenu le même qu'avant, aussi dragueur. Quant à Sam, il était toujours resté en contact avec Dana mais ne l'avait jamais revue et elle lui manquait. Mais il avait juré de ne jamais la retrouver afin de ne pas perdre son frère une nouvelle fois. Il n'aurait pas pu se le pardonner.
Un nouvelle chasse entraîna Dean et Sam dans une petite ville du fin fond du Texas où un esprit malveillant s'en prenait à l'équipe lycéenne de football. Tout avait commencé par Jason Street qui avait eu ce fameux accident qui l'avait laissé paralysé puis il y en avait eu d'autres surtout ceux qui devaient faire des plaquages. Ils avaient pensé au coïncidence et Dean pensait comme toute cette ville de Dillon mais Sam, lui, était sûr que quelque chose d'autre se tramait. Selon lui, il était statistiquement impossible qu'il y ait autant d'accidents laissant des morts ou des blessés graves dans des matchs entre équipes lycéennes.
Ils entrèrent dans un bar, Sam voulait rencontrer des joueurs afin d'avoir quelques éclaircissements sur la situation. Quant à son frère, il se dirigea tout droit vers la jeune serveuse qu'il avait remarqué à peine franchi la porte du snack. Bien évidemment, il ne put s'empêcher de la séduire et de lui demander ses coordonnées mais à peine eut-il pris la serviette sur laquelle elle avait inscrite, dans un coin son numéro de téléphone que quelque chose ou plutôt quelqu'un attira son attention et il regarda dans la direction opposée à celle de son interlocutrice. Deux charmantes jeunes filles se tenaient debout, cherchant du regard une place où s'installer. Sans savoir pourquoi il ne put décoller ses yeux de l'une d'elle. Il était sûr de la connaître mais il n'avait pourtant aucun souvenir d'elle. Il scruta sa mémoire en vain, ce n'était qu'une perte de temps. Il se leva, se dirigea vers elle mais fut interrompu dans son élan par son frère qui semblait avoir trouvé des indices. Un jeune joueur d'une équipe adverse de Dillon serait mort sur le terrain lors d'un match à domicile à la suite d'un plaquage.

« Bien nous devons le retrouver et le brûler, déclara Dean. Ce n'est pas plus compliqué que ça.
-Je sais très bien ce qu'on a à faire.
-Mais pour le moment tu m'excusera j'ai quelque chose de plus important à faire. »

Sam suivit son frère des yeux se demandant ce qu'il avait l'intention de faire et en voyant Lana et Dana, il crut que son cœur allait exploser dans sa poitrine. Elle était enfin là à quelques pas à peine de lui. Il se dirigea aussi vite qu'il put vers elle et une fois qu'il fut à sa hauteur, elle se leva et lui sauta dans les bras. Dean ne comprit rien et resta, un instant, sur place sans bouger. Sam appela son frère et lui présenta ses amies car il savait pertinemment que celui-ci n'en avait aucun souvenir. Dean ne put s'empêcher de quitter Lana des yeux et encore une fois il tenta de rafraîchir sa mémoire mais rien ne venait. Pourtant il était persuadé qu'il la connaissait et il aurait été également étonnent que Sam connaisse l'autre fille et que lui non. Alors pourquoi sa mémoire ne voulait pas lui dire ce qu'il cherchait ? Que s'était-il passé pour oublier un tel souvenir ? S'il avait été lui-même le jour où il les avaient croisés, il n'aurait jamais pu les oublier tant elles étaient belles.

« Qu'est-ce que vous faîtes là ? Finit par demander Sam en se détachant de Dana.
-Bonne question. Et vous ?
-On est sur une nouvelle chasse.
-Alors je pense qu'on est sur la même chose. Notre mère nous a envoyé ici car il semble que quelque chose de grave si trame mais jusqu'à présent on a juste entendu parler de ces accidents qui coûtent chers aux joueurs de l'équipe lycéenne de Dillon.
-Oui. Il semble qu'un esprit malfaisant occasionne cette chose.
-Je ne crois pas que ce soit ça.
-Pourquoi ?
-On ne nous aurait pas envoyé ici juste pour un esprit si tu vois ce que je veux dire.
-Je pense que oui. »

Une personne entra dans le snack et mit fin, par sa seule présence, à leur discussion. Dean et Sam se regardèrent ne croyant pas en ce qu'il voyait.

« Jack, murmura Sam. Comment est-ce possible je l'ai tué avec plus de cinq balles ? »

La jeune serveuse vint leur servir une boisson et Lana en profita pour lui demander qui était le jeune homme qui venait de rentrer dans le bar.

« C'est Voodoo Tatom. Il a joué dans notre équipe et la majorité des accidents ont eu lieu quand il était ici ou quand il jouait contre nous, répondit la jeune serveuse.
-Peut- être que c'est son jumeau à moins que quelqu'un ait fait un pacte pour le ressusciter, déclara Sam sans conviction.
-Je n'y crois pas trop, affirma Lana qui n'avait pas ouvert la bouche jusqu'alors. Je pense qu'il s'agit bien de votre Jack, j'en ai même l'infime intuition mais si vous l'avez tuer, je ne comprends pas pourquoi il est encore là. Dean, Sam j'aimerais que vous alliez faire des recherches sur ce Jack/ Voodoo Tatom et éventuellement voir s'il n'y a pas d'autres cas d'accident dans les autres Etats.
-OK. On y va, dit Sam. »

Sam fut obligé de donner un coup dans les côtes de son frère pour le faire bouger car celui-ci restait comme une statue devant Lana n'osant même pas ouvrir la bouche.

« Nous devons aller voir ce Jack, annonça Lana à sa sœur quand les deux frères furent loin.
-Tu es folle. On ne sait même pas qui il est.
-Ben justement on aura une idée par la suite.
-Et si justement il était là pour t'anéantir. Es-tu prête à mourir alors que tu viens de retrouver Dean.
-Dean ne se rappelle même pas de moi et encore moins de ce qu'il y a eu entre nous alors oui je m'en fous de me faire tuer. »

Lana la regarda suppliante mais elle savait que sa sœur ne changerait pas d'avis. Elle avait appris à bien la connaître durant les derniers mois qu'elles avaient passé ensemble et elle savait pertinemment que sa sœur ne tenait plus à la vie depuis qu'elle avait perdu Dean. Lana se rendit près de Jack et ressenti aussitôt de quel côté il se trouvait. Tout ce qu'elle put se dira avant de se retrouver comme paralysée était qu'il n'était pas de son côté. Une force invisible vint l'empoigner et elle ne put rien y faire. Peu à peu ses forces s'épuisèrent, elle eut juste le temps d'appeler sa sœur et de lui prendre la main afin de l'éloigner rapidement de ce bar et sûrement de sauver sa propre vie.
Arrivée au motel, Dana ne put s'empêcher d'appeler Sam. Elle avait envie de le voir et de savoir où en était leurs recherches.

« Ecoutes, je suis au même motel que toi. On pourrait peut-être en parler dans ta chambre.
-Oui bien sûr.
-Mais j'aimerais que Dean vienne surveiller ma sœur, elle a perdu connaissance et je n'ai aucune envie de la laisser seule.
-Y a pas de problèmes. »

Quelques minutes plus tard, Dean fut dans la chambre des jumelles et passa son temps à attendre une amélioration de l'état de santé de Lana en vain. Celle-ci resta inconsciente jusqu'à tard dans la nuit. Quand elle se réveilla enfin, Dean s'était assoupi dans le lit de Lana. Elle le regarda un instant, attristée qu'il n'ait aucun souvenir d'elle, puis se dirigea vers la salle de bain laissant la porte légèrement entrouverte. Le bruit de l'eau s'écoulant de la pomme de la douche réveilla Dean. Il regarda dans la direction de la salle de bain et ne put détacher son regard du miroir qui lui renvoyait le reflet de son ex-petite-amie. Lorsqu'elle sortit de la salle de bain, il fit semblant de dormir afin qu'elle ne le surprenne pas en train de la mater. Pourtant il eut du mal à ne pas la regarder. Elle se rendit sur son lit et ôta sa serviette qui offrit à Dean la vision d'un corps nu parfait. Il n'avait plus aucune envie de dormir, juste la regarder. Elle sentit le regard de Dean posait sur elle et se retourna.

« Ne fais pas semblant de dormir Dean Winchester car je sais que tu es réveillé depuis un moment.
-Quoi ?
-Je sais beaucoup de choses sur toi.
-Qui es-tu ?
-Je ne peux pas te le dire. A toi de me dire.
-J'en sais rien. »

Alors que Dean tentait encore une fois de retrouver l'info qui lui manquait sur cette jeune fille, elle continuait à se rhabiller.

« Tout ce que je sais c'est que tu es la plus belle femme que j'ai jamais rencontré.
-Et toi tu es le plus bel homme que j'ai jamais vu. »

Il se leva, se dirigea vers elle ne sachant toujours pas qui elle était mais écoutant seulement ses instincts qui lui disait que cette femme était plus que désirable. Il l'entraîna vers lui puis lui déposa un léger baiser sur la bouche, se recula un instant afin de voir sa réaction. Il lut de l'amour et de l'envie dans ses yeux alors il ne se laissa pas prier et l'embrassa avec fougue. Elle lui ôta sont-shirt, elle avait tant rêver de ce torse et s'était enfin devenue réalité. Elle laissa glisser ses doigts le long de son dos pendant qu'il lui dégrafait son soutien-gorge. Puis il caressa le bout de ses tétons ce qui la fit frémir de délices. Il l'allongea sur son lit et dévora son corps de baisers. Elle gémissait sous ses caresses. Elle n'en pouvait plus tant elle le désirait . Elle lui enleva son pantalon et se mit à la recherche de l'objet de ses désirs et le caressa. Dean se souvint alors de qui elle était et ses étreintes furent de plus en plus passionné jusqu'à, enfin, rentré dans cet endroit si chaud et humide qu'il appréciait tant. Elle poussa un léger cri quand elle senti ses mouvement de va-et-vient qui la laissait brûlante. Des perles de sueurs brillaient sur leurs fronts et ils atteignirent ensemble le sommet de l'extase. Puis ils s'endormirent l'un contre l'autre, heureux. Une heure plus tard, le portable de Dean se mit à sonner ce qui les réveilla.

« Dean, c'est Sam. On pense avoir trouvé ce que cherche Jack. »

Fin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-greyspractice.forum-actif.net
Matt Chase
Cornichon de Mark
avatar

Féminin Nombre de messages : 2591
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Orientation: Médecine
Côté coeur: En pince pour une jumelle

MessageSujet: Re: Vote concours 1 Hot   Mer 27 Aoû - 19:46

Ayé, les votes son fini depuis quelques jour
et nous avons enfin une gagnante mais avant de vous annoncé qui est cette heureuse élu, je voudrais remercier tout le sparticipant ainsi que tous les votant

Bon a présent prenont notre sérieux...

la gagnante du concours Hot est....





























Julie



Bon ben félicitation a moi

Et pour ceux et celle que ça interreste voici l'ordre des fics mise en ligne

1. Marie
2. Alma
3. Vane
4. Maya (Julie)
5. Alexa
6. Laeti (jess)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-greyspractice.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vote concours 1 Hot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vote concours 1 Hot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lutte a la corruption: vote des lois souhaite
» ADIH ap reziste ogmantasyon salè minimum sena vote pou pèp la
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» La Diaspora a vote Massivement Mirlande Hyppolite Manigat 51%
» Un Citoyen Averti commente: Vote National Massif pour Mirlande Manigat v.s Marte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Greys-Practice à Harvard :: Séries :: Supernatural :: Concours-
Sauter vers: